Toute l'actualité sur la Côte d'Opale : pour bien vivre l'achat de son Mobil-Home !

Vivre à l'année dans son mobil-home de la Côte d'Opale

Pour la majorité des français, acheter un mobil home sur la Côte d' Opale, c'est investir dans une résidence secondaire à la mer. L'occasion de passer des vacances en famille ou encore quelques mois de sa retraite, c'est l'objet principal d'un tel investissement. D'autres ménages recherchent à acheter son mobil-home sur la Côte d'Opale pour y vivre à l'année. Principalement pour des raisons économiques, la question peut se poser à savoir si  l'on peut déclarer son mobil-home comme étant sa résidence principale ?

Comme début de réponse, un rappel de la loi s'impose. Le législateur considère que le mobil-home n'est pas un bien immobilier. A ce titre, il ne peut être déclaré comme étant la résidence principale du ménage. Il doit être installé sur un emplacement loué dans un camping ou un parc résidentiel de loisirs. Comme un bien mobilier, il doit pouvoir être déplacé à tout moment. Ses propriétaires ne paient pas de taxe d'habitation, mais une taxe d'habitation. En conclusion, les occupants d'un mobil-home ne peuvent y vivre à l'année.

A toute règle, il existe des exceptions. Nous allons vous les exposées.

Le premier cas de figure vous offre la possibilité d'installer votre mobil-home sur un terrain privatif (contrairement à ce qu'autorise la loi). Le terrain doit être constructible. Cependant, cela ne reste possible qu'avec l'autorisation de la mairie de votre commune. La mairie doit vous délivrer un permis de construire pour pouvoir installer un mobil-home sur un terrain privatif. Vous aurez également pour obligation d'effectuer tous les raccordements à l'eau, le gaz et l'électricité.

En tant que propriétaire d'un terrain constructible, vous pouvez loger dans un mobil-home. Le cas où vous faite construire une maison sur ce même terrain. Le temps du chantier, vous pouvez être autorisé à vivre dans votre mobil-home, même si ce dernier n'est pas installé dans un camping ou PRL. La demande est toujours à faire auprès de votre mairie.

Si vous n'êtes pas le propriétaire d'un terrain constructible, vous pouvez toujours vous tourner vers les gérants de campings. Certains peuvent vous louer votre emplacement et vous autoriser à résider toute l'année dans votre mobil-home. Dans ce, le gérant du camping se met hors la loi. A moins que la mairie de la commune accepte une telle pratique (raisons sociales), le camping peut se voir infliger de lourdes sanctions.

Le mobil-home séduit de plus en plus de français, et notamment dans le Nord de la France (région qui propose le plus grand nombre de locations résidentielles). Moins cher à l'achat qu'un appartement, vous pouvez trouver en occasion des annonces à moins de 10 000 €.

Pour exemple, vous pouvez devenir le propriétaire d'un Willerby dans un camping de la Côte d'Opale avec un budget de 3900 €. Un bien de 1997 qui est composé d'un salon panoramique et de deux chambres. Vendu sur son emplacement, l'annonce propose également une terrasse couverte et un abri de jardin.

Vivre dans un mobil-home à l'année est donc possible. Cependant, cela reste l'exception. Même si l'investissement de départ est faible (voir exemple ci-dessus), le propriétaire du mobil-home restera dans une situation précaire. Il devra s'acquitter d'un loyer annuel auprès du camping. Etablissement qui peut ne pas renouveler la location à tout moment.


29-08-2018